03/04/2014

Des vélos appâts pour pister et freiner les vols

Alain Séchas cycliste vélo Bruxelles.jpg

Un système de "vélos appâts" pour enrayer le phénomène du vol de vélos en Région bruxelloise est mis en place par la Région et le parquet, a rapporté jeudi la DH. Cette méthode, qui a fait ses preuves aux Pays-Bas, utilise des vélos équipés d'une puce que la police peut suivre pour mieux répertorier les vols et contrôler où les vélos volés atterrissent, explique un communiqué de presse du secrétaire d'Etat bruxellois à la Mobilité Bruno De Lille (Groen) daté de mercredi.


Le projet pilote des vélos appâts commencera d'ici quelques semaines dans les zones de police Bruxelles-Capitale/Ixelles et Marlow avec seize vélos répartis entre ces deux zones volontaires (à savoir dix pour Bruxelles-Ixelles, selon brusselnieuws). Il s'agira de vélos classiques, attachés -avec un vrai cadenas- dans les endroits où le phénomène est plus marqué.

"Si nous voulons que davantage de Bruxellois utilisent le vélo pour se déplacer dans la ville, nous devons veiller à ce qu'ils puissent abandonner leur vélo en toute sécurité", souligne Bruno De Lille. "La politique soutient les cyclistes, nous le manifestons clairement par cette action", ajoute-t-il.

En 2013, pas moins de 2.847 vols de vélos ont été signalés en Région bruxelloise, mais le nombre effectif de vélos volés pourrait s'élever à environ 8.000 chaque année, selon la police.

 

17:00 Écrit par Sébastien Cools dans Faits divers | Tags : vol, vélo, vélos appâts, police, bruno de lille | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.