25/10/2013

"Nous irons remettre la plaque si elle est enlevée"

Place Patrice Lumumba, Ixelles

La motion déposée par le cdH et Ecolo au sujet de la désignation d'une place Patrice Lumumba, derrière l'église Saint-Boniface à Ixelles, a été refusée jeudi soir par la majorité. Un membre du comité de citoyens qui avait interpellé le conseil communal en début de séance a prévenu qu'ils iraient remettre la plaque symbolique déjà posée si elle était enlevée.


"Considérant le parcours exceptionnel et universellement reconnu de l'ancien Premier ministre congolais Patrice Lumumba (...) Considérant que la République démocratique du Congo fut une ancienne colonie belge (...) Considérant que Patrice Lumumba fut le premier Premier ministre du Congo indépendant. Considérant que son assassinat en 1961 suscita une vive émotion (...) Considérant le jumelage entre la commune d'Ixelles et la commune de Kalamu en RDC. Considérant que le quartier Saint-Boniface et de la Porte de Namur accueille une grande communauté africaine et qu'il s'agit donc de l'endroit idéal pour rendre hommage à une personnalité panafricaine. Considérant que l'esplanade située à l'arrière de l'église Saint-Boniface ne porte pas de nom et que donc aucun obstacle administratif ne s'oppose à la proposition. Le Conseil Communal demande au Collège d'Ixelles d'entamer les procédures nécessaires afin de baptiser une place du quartier de la Porte de Namur du nom de l'ancien Premier ministre congolais Patrice Lumumba", indiquait notamment le texte de la motion de l'opposition Ecolo-cdH.

Les conseillers de la majorité ne se sont pas ralliés à la proposition. La possibilité de s'orienter vers des personnalités plus lisses et consensuelles issues d'autres parties de l'Afrique a cependant été émise.

 

Lire aussi: Une place Patrice Lumumba dans le quartier Saint-Boniface?

 

(photo © SC)

 

Commentaires

Lisse en consensuel ? Forcément, il n'y a que comme ça qu'on supporte l'Africain. Vive le nègre obéissant, celui qui même après les Indépendance est resté un "captif de case toujours anxieux de ne pas être assez aimé par son maître" (BBD).
Un noir qui fait la révolution ? Sûrement pas l'image et le message qu'on veut faire passer au monde, le noir se tait, accepte et travaille, POINT.

Écrit par : Joy | 27/10/2013

Ce que Lumumba symbolise concerne tout le monde et pas seulement les congolais, revendiquer pour lui en s'excusant presque l'arrière cour d'une église de Matonge revient à le rétrograder au rang de folklore local...

BTW le coup de la fausse plaque m'amuse d'autant plus qu'il y a plus de 20 ans (en tout cas du temps de la disquette) j'avais créé sur photoshop une plaque ixelloise "place Patrice Lumumba plein", où l'arbre en haut du triangle à gauche était remplacé par le portrait de Patrice. Tout fier j'ai apporté ma disquette au siège du PTB, j'ai expliqué mon idée à Ludo Martens, et je n'en ai plus jamais entendu parler. Aujourd'hui que je suis vieux et sage, je crains que les actions de guerrilla urbaine ne nuisent à l'image d'une personne que ceux qui préférent les personnalités "lisses et consensuelles" ont toujours voulu présenter comme un fouteur de merde un peu louche.

Il faudrait attribuer à Lumumba non un parking dans un ghetto mais un endroit chargé d'histoire, qui symboliserait la légitimité uiverselle du désir de liberté et les liens historiques du Congo avec la Belgique. Pourquoi pas la veille petite place des Barricades, où vécut Hugo, autre combattant de la liberté, et en bordure du kilomètre carré où se décida le sort du Congo Belge pendant 50 ans ?

Écrit par : Mbelekete | 29/10/2013

Les commentaires sont fermés.