20/09/2013

31.000 passants par jour à la chaussée d'Ixelles

chaussée d'Ixelles

La chaussée d'Ixelles compte plus de 31.000 passants par jour, selon le Baromètre 2014 d'Atrium, dont les indicateurs de fréquentation ont été présentés mercredi par l'agence régionale du commerce. C'est moins bien que la rue Neuve, qui domine toujours le classement (avec 43.000 passants par jour), mais c'est mieux que la rue des Fripiers (28.000 passants), le boulevard Anspach (près de 28.000) et la rue de Brabant (plus de 25.000). Parmi les nouveaux venus, le quartier du cimetière d'Ixelles fait son apparition dans le top 25, avec 9.332 piétons empruntant l'avenue de l'Université et 8.966 empruntant la chaussée de Boondael.


Avec ce Baromètre 2014, Atrium présente pour la première fois des indicateurs de fréquentation qui portent sur toute la Région bruxelloise, à savoir quinze quartiers en plus des vingt-sept observés depuis 2007. Au total, l'agence a compté 1.576.686 passants par jour.

Le passage chaussée d'Ixelles est précisément de 31.200 personnes en moyenne par jour. Les points de comptage les plus proches maintiennent des valeurs importantes: 12.988 avenue de la Toison d'Or, 12.588 chaussée de Wavre, et 15.578 chaussée d'Ixelles à hauteur de la rue de la Paix.

Pour les quartiers qui ont fait l'objet de comptages depuis 2007, voire 2006, il est possible de dégager des tendances à moyen terme, au-delà des facteurs conjoncturels comme la météo et les chantiers. Ainsi, en ce qui concerne la chaussée d'Ixelles, on constate une évolution positive de 12%. Sans doute grâce à son réaménagement, le quartier de la place Flagey connaît une belle progression, allant jusqu'à 27% d'augmentation, avec des flux avoisinant les 7.000 piétons par jour.

Les panels évoqués par Atrium révèlent une double attente de la part des clients au sujet du quartier de la Porte de Namur: améliorer la qualité des aménagements, notamment par la "verdurisation" et la création d'espaces de repos, et diversifier l'offre commerciale, pour briser la mono-fonctionnalité. Les commerces de bouche spécialisés seraient particulièrement demandés.

Le Baromètre 2014 est mis à disposition gratuitement, sur simple demande adressée à Atrium. Le département du développement commercial de l'agence reste à disposition des commerçants pour interpréter les chiffres et les mettre en relief avec la réalité de terrain qu'ils fréquentent.

 

Lire aussi: Le Haut de la ville pourra-t-il détrôner la rue Neuve?

 

Les commentaires sont fermés.